Fantastique·Historique·Humour

Un monde après l’autre tome 1 de Jodi Taylor

Les-Chroniques-de-St-Mary-s-tome-1-Un-monde-apres-l-autre

Auteure : Jodi Taylor

Edition : HC éditions

Parution : Février 2018

Prix : 14,50€


Résumé : À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils  » étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire « . En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.
Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

 

Mon avis : Un mot très court pour m’excuser de ces longues semaines d’absences. Au boulot ce n’est pas la joie et cela a réussi à contaminer tout le reste que ce soit mon envie de lire, qui en a sérieusement pâtit, mais aussi mon envie de bloguer, d’aller au cinéma… Mais j’ai décidé de me bouger et j’espère très vite réussir à rattraper mon retard sur mes livres marquants.

Je recommence avec ce livre qui m’a particulièrement plu. Imaginez le pouvoir de voyager dans le temps, d’aller voir les faits que l’on apprend en classe mais en direct ! Pour une historienne comme moi (enfin juste licenciée d’histoire ^^) ce serait le rêve. D’ailleurs j’ai déjà rêvé de cela plus d’une fois.

Ici les voyages dans le temps sont l’apanage des historiens et ont un but scientifiques, renseigner les chercheurs sur une période de manière ultra précise. Et ce que j’ai aimé c’est que d’emblée l’auteure montre qu’il y a des règles ultra strictes, des recherches à faire en amont… Ces machines à voyager dans le temps ne doivent pas servir à réécrire le passé ! Tout y est codifié mais nous on apprend cela petit à petit en même temps que Max notre héroïne qui vient juste de se faire embaucher et qui est une bleue comme nous.

Les voyages dans le temps sont nombreux ce que j’ai particulièrement aimé. En même temps c’était un peu le but mais au moins c’est respecté à la lettre. Et puis évidemment aucun ne se passe comme prévu donc accrochez-vous parce que de l’action il va y en avoir à foison. Et puis le danger ne vient finalement pas forcément du passé 😉

Et puis les personnages ! Non mais alors là gros coup de coeur pour l’héroïne. Elle est tellement diplômé et en même temps tellement spontanée, avec un franc-parler de fou et terriblement maladroite. En bref je l’ai aimé et j’ai plusieurs fois éclater de rire en lisant le livre. Et ce n’est pas si courant ! Quant à tous les autres personnages le fait de les voir évoluer sur plusieurs années durant le livre nous les rend facilement attachants.

Un petit bémol parfois les voyages dans le temps ne sont pas assez fouillés historiquement parlant (enfin pour moi qui ai une formation là-dedans donc j’ai des attentes assez élevées aussi faut dire). On voit qu’il y a des règles comme j’ai dis, que les historiens bossent avant de partir mais finalement une fois sur place on a plus de l’action et les ressenti de Max que des informations historiques. Un peu plus ne m’auraient pas dérangés.


 

Points positifs : fluidité dans l’écriture, le thème du voyage dans le temps est traité avec réalisme et cohérence, une bande d’historiens complètement barré à l’humour douteux, des réparties cinglantes de Max à mourir de rire, du suspense et des péripéties très nombreuses et surtout un fil rouge qui apparait et donne très envie de lire la suite.

Point négatif : des descriptions historiques peut-être un peu trop superficielle à mon goût.


 

Citation : « — Et enfin, Mme Partridge m’a demandé d’évoquer un problème concernant vos formulaires, a annoncé le Dr Bairstow à la fin de son briefing. (…)
 Notamment le formulaire concernant la mise à jour de vos informations personnelles… Monsieur Sussman : vous n’êtes pas un chevalier Jedi. Merci de modifier les informations de la partie III concernant la religion. Idem pour M. Markham, M. Peterson, Mlle Maxwell, M. Dieter et Mlle Black.
» Mademoiselle Maxwell, catégorie 5. Vous ne mesurez pas 1 mètre 70, et cela ne changera jamais. Acceptez-le et corrigez votre formulaire.
» Monsieur Markham, la catégorie « Sexe » n’est pas une invitation. Merci de modifier votre réponse et de vous excuser auprès de Mme Partridge.
» Monsieur Dieter, les idées que vous développez dans la catégorie « Autres intérêts » sont physiquement impossibles et, dans la majeure partie du monde civilisé, illégales. Vous vous exposez également à des risques de poursuites judiciaires pour détournement de biens publics. Merci de modifier cette partie.
» Mademoiselle Black, le mot « opprimé » s’écrit avec deux p et « minorité » un seul n. Vous ne faites partie d’aucun des deux. Supprimez. »


Ai-je réussi à vous donner envie de vous lancer dans ce roman ? Est-ce que vous aimeriez voyager dans le temps ? Y a t-il une ou des périodes qui vous plairaient particulièrement ?

Moi j’avoue que ce serait l’antiquité romaine avec notamment Jules César, ou bien la renaissance italienne à Florence pouvoir rencontrer Laurent le Magnifique et De Vinci, l’époque des croisades et découvrir le moyen-orient me fascinerait aussi beaucoup.

Coup de coeur·Drame·Humour·Jeunesse

Sauveur et fils saison 1 de Marie-Aude Murail

murailsauveurfils1

Auteure : Marie-Aude Murail

Edition : Ecole des loisirs

Parution : Avril 2016

Prix : 17€


Résumé : Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

Mon avis : Ce livre est sorti il y a deux ans et ça fait deux ans que je vois de superbes avis sans jamais l’avoir lu. Finalement en une semaine j’ai eu 4 commandes clients et je me suis dis qu’il était temps que je m’y frotte moi aussi. Quelle bonne idée j’ai eu 🙂

Ce roman aborde des tranches de vies souvent complexes et en même temps tellement vraies. Sauveur Saint-Yves est psychologue et dans son cabinet il voit passer de nombreux jeunes clients ayant des problèmes différents. Le tout pourrait être glauque ou triste mais pas du tout. Ca vous prend aux tripes oui. Parfois j’ai versé ma petite larme mais jamais ça ne tombe dans le grandiloquent.

L’auteure arrive à allier cris de douleur d’enfants face à un monde qui les effraient ou qu’ils ne comprennent pas et un humour mordant, ironique et décapant. Si j’ai vers ma larme j’ai aussi beaucoup beaucoup rit avec ce roman. Ce roman c’est un coup de poing dans la tête à cause de son réalisme et pourtant on accroche et on en redemande. Quel tour de force !

Chacun des personnages du roman que ce soit Sauveur, son fils et son ami, les patients, tous sont tellement humains. Même s’ils n’ont pas tous une vie simple ils se battent pour sortir de la tête de l’eau. Surtout un vrai message de paix et d’acceptation de l’autre et des ses fêlures est donné.

J’arrive vraiment après la guerre mais je confirme : lisez ce roman !


Points positifs : des problèmes d’enfants et d’ado amené avec une grande justesse, de l’humour à n’en plus finir, des personnages attachants au possible et en prime un secret de famille bien gardé.

Point négatif : Aucun !!!


Citation : « Sentant qu’il était au centre de la conversation, Bounty [le hamster] se mit à faire le guignol. Il grimpa aux barreaux de sa cage, se déplaça latéralement avec beaucoup d’agilité puis, incapable comme tous les hamsters de descendre par où il était grimpé, il se laissa tomber lourdement. Il resta quelques instants immobiles, un peu sonné par sa réception au sol, puis repartit à l’assaut du grillage comme si l’expérience précédente ne lui avait rien appris.
– Il est vraiment con ou il fait ça pour se rendre intéressant ? s’interrogea Gabin.
– C’est la question que je me pose assez souvent à propos de mes patients, lui répondit Saint-Yves.
Il y a toujours un risque à demander aux gens ce qu’ils pensent de vous. Alors on préfère se faire les questions et les réponses dans la tête. »

Humour·Littérature étrangère

Maudit Karma de David Safier

maudit-karma-30743-264-432

————————-

 Auteur : David Safier

Edition : Presses de la Cité/Pocket

Parution : 2010

Prix : 19,50€/7,40€

————————-

Résumé : Animatrice TV, Kim est au somment de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l’au-delà, elle apprend qu’elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence : mauvaise mère, épouse adultère, harpie en escarpins. Pour sa punition, elle se réincarne en fourmi. Le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d’insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit vite remonter l’échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, la route est longue…

Mon avis : Ce roman est le plus connu de cet auteur allemand aussi déjanté que drôlissime. Et pourtant ce n’est que le troisième que je lis. J’ai d’abord commencé par sors de ce corps William ! et par sacré famille. Les deux sont également géniaux. Mais lui je sais pas j’étais pas convaincue. Puis je l’ai trouvé à 2€ en librairie d’occasion et j’ai sauté le pas. Et bien c’est toujours un grand bonheur de lectrice de lire David Safier !

Nous allons suivre les multiples réincarnations de Kim Lange une présentatrice aussi brillante dans sa carrière qu’elle est nulle dans sa vie de mère et de femme. Elle délaisse sa fille, trompe son mari, n’hésites pas à ruiner la carrière des gens pour obtenir sa place à la TV. Bref vous voyez le portrait de cette sympathique trentenaire ! Et dès le début on y va fort dans l’humour avec la mort pour le moins originale et violente de Kim et la découverte de son nouveau corps : une fourmi. A partir de là Kim va devoir changer si elle veux redevenir humaine. Et quand je dis changer je parle pas de coupe de cheveux. Il faut qu’elle réapprenne la bonté, la gentillesse… Et essayer d’accumuler du bon karma va lui en faire voir des vertes et des pas mûres. 

Avec ce roman on va de situations cocasses en situations totalement déjantée. C’est incroyable l’imagination débordante de cet auteur. Et puis son écriture sait jouer de toutes les palettes d’humour cocasse donc, humour blague carambar, humour noir, sarcasme, ironie… Et je n’ai pas cesser de me bidonner et je peux vous dire que dans le RER ça peut être gênant. Mais il y a tellement de scènes extra ! 

Et puis ce que j’ai apprécié c’est qu’a travers les multiples réincarnations de Kim en animaux : fourmi, hamster, vache l’auteur aborde aussi de vrais problèmes de notre société. Il y a bien sûr la question de la télévision et des programmes parfois totalement stupides qui y passent. D’ailleurs j’ai aimé voir l’évolution de Kim qui à la fin du roman arrive à jeter un regard extérieur sur sa propre carrière et a voir que ce qui faisait toute sa vie (son travail en fait) n’était finalement pas le plus important. Mais il y a aussi le problème des tests médicaux fais sur les animaux et son éthique.

Quant aux personnages l’auteur arrive à tous nous les rendre presque palpable. Ils nous ressemblent avec nos défauts et nos failles. Kim à l’opportunité d’ouvrir les yeux sur la vie qu’elle a gâché et de remédier à cela. Et elle sera largement aidée par Casanova. LE Casanova grand séducteur et beau-parleur. Il a un charme fou et est en même temps totalement has been et dépassé par notre époque. C’est bien celui que j’ai préféré dans l’histoire. D’ailleurs sans être le narrateur il intervient grâce à de nombreuses petites notes totalement hilarante qui ajoutent un sacré charme à l’histoire !

En bref vous l’aurez compris si vous cherchez une lecture cocooning, drôle, détente mais pas que celui-ci est fait pour vous. De même sue tous les autres de l’auteur. Ils devraient être prescrit en cas de déprime ! Mon préféré reste quand même sors de ce corps William où une jeune femme se retrouve coincée à l’époque d’Elisabéthaine avec Shakespeare dans le corps de celui-ci. Génial !

Je ne résiste pas à vous mettre quelques citations juste pour vous faire profiter de l’humour décapant de David Safier et peut-être vous convaincre plus facilement de vous jeter sur ses livres :

« Je n’avais jamais imaginé la mort comme cela. Plus exactement, je n’avais jamais imaginé la mort. J’étais bien trop occupée par ma vie frénétique. Par toutes sortes de choses sans importance (exemple : ma déclaration de revenus), importantes (exemple : ma carrière) ou essentielles (exemple : les massages relaxants).

« Et il ouvrit la porte de la baraque, avec la ferme intention de m’en coller une. L’esprit chevaleresque laissait sérieusement à désirer dans le quartier*.
* « Mémoires de Casanova » : « Plus exactement, l’esprit chevaleresque laissait sérieusement à désirer dans ce siècle-là. »

Avez-vous déjà entendu parler de ce roman ? Est-ce qu’il vous tente ? Avez-vous lu d’autres romans de David Safier ?