Fantastique·Historique·Humour

Un monde après l’autre tome 1 de Jodi Taylor

Les-Chroniques-de-St-Mary-s-tome-1-Un-monde-apres-l-autre

Auteure : Jodi Taylor

Edition : HC éditions

Parution : Février 2018

Prix : 14,50€


Résumé : À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils  » étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire « . En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.
Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

 

Mon avis : Un mot très court pour m’excuser de ces longues semaines d’absences. Au boulot ce n’est pas la joie et cela a réussi à contaminer tout le reste que ce soit mon envie de lire, qui en a sérieusement pâtit, mais aussi mon envie de bloguer, d’aller au cinéma… Mais j’ai décidé de me bouger et j’espère très vite réussir à rattraper mon retard sur mes livres marquants.

Je recommence avec ce livre qui m’a particulièrement plu. Imaginez le pouvoir de voyager dans le temps, d’aller voir les faits que l’on apprend en classe mais en direct ! Pour une historienne comme moi (enfin juste licenciée d’histoire ^^) ce serait le rêve. D’ailleurs j’ai déjà rêvé de cela plus d’une fois.

Ici les voyages dans le temps sont l’apanage des historiens et ont un but scientifiques, renseigner les chercheurs sur une période de manière ultra précise. Et ce que j’ai aimé c’est que d’emblée l’auteure montre qu’il y a des règles ultra strictes, des recherches à faire en amont… Ces machines à voyager dans le temps ne doivent pas servir à réécrire le passé ! Tout y est codifié mais nous on apprend cela petit à petit en même temps que Max notre héroïne qui vient juste de se faire embaucher et qui est une bleue comme nous.

Les voyages dans le temps sont nombreux ce que j’ai particulièrement aimé. En même temps c’était un peu le but mais au moins c’est respecté à la lettre. Et puis évidemment aucun ne se passe comme prévu donc accrochez-vous parce que de l’action il va y en avoir à foison. Et puis le danger ne vient finalement pas forcément du passé 😉

Et puis les personnages ! Non mais alors là gros coup de coeur pour l’héroïne. Elle est tellement diplômé et en même temps tellement spontanée, avec un franc-parler de fou et terriblement maladroite. En bref je l’ai aimé et j’ai plusieurs fois éclater de rire en lisant le livre. Et ce n’est pas si courant ! Quant à tous les autres personnages le fait de les voir évoluer sur plusieurs années durant le livre nous les rend facilement attachants.

Un petit bémol parfois les voyages dans le temps ne sont pas assez fouillés historiquement parlant (enfin pour moi qui ai une formation là-dedans donc j’ai des attentes assez élevées aussi faut dire). On voit qu’il y a des règles comme j’ai dis, que les historiens bossent avant de partir mais finalement une fois sur place on a plus de l’action et les ressenti de Max que des informations historiques. Un peu plus ne m’auraient pas dérangés.


 

Points positifs : fluidité dans l’écriture, le thème du voyage dans le temps est traité avec réalisme et cohérence, une bande d’historiens complètement barré à l’humour douteux, des réparties cinglantes de Max à mourir de rire, du suspense et des péripéties très nombreuses et surtout un fil rouge qui apparait et donne très envie de lire la suite.

Point négatif : des descriptions historiques peut-être un peu trop superficielle à mon goût.


 

Citation : « — Et enfin, Mme Partridge m’a demandé d’évoquer un problème concernant vos formulaires, a annoncé le Dr Bairstow à la fin de son briefing. (…)
 Notamment le formulaire concernant la mise à jour de vos informations personnelles… Monsieur Sussman : vous n’êtes pas un chevalier Jedi. Merci de modifier les informations de la partie III concernant la religion. Idem pour M. Markham, M. Peterson, Mlle Maxwell, M. Dieter et Mlle Black.
» Mademoiselle Maxwell, catégorie 5. Vous ne mesurez pas 1 mètre 70, et cela ne changera jamais. Acceptez-le et corrigez votre formulaire.
» Monsieur Markham, la catégorie « Sexe » n’est pas une invitation. Merci de modifier votre réponse et de vous excuser auprès de Mme Partridge.
» Monsieur Dieter, les idées que vous développez dans la catégorie « Autres intérêts » sont physiquement impossibles et, dans la majeure partie du monde civilisé, illégales. Vous vous exposez également à des risques de poursuites judiciaires pour détournement de biens publics. Merci de modifier cette partie.
» Mademoiselle Black, le mot « opprimé » s’écrit avec deux p et « minorité » un seul n. Vous ne faites partie d’aucun des deux. Supprimez. »


Ai-je réussi à vous donner envie de vous lancer dans ce roman ? Est-ce que vous aimeriez voyager dans le temps ? Y a t-il une ou des périodes qui vous plairaient particulièrement ?

Moi j’avoue que ce serait l’antiquité romaine avec notamment Jules César, ou bien la renaissance italienne à Florence pouvoir rencontrer Laurent le Magnifique et De Vinci, l’époque des croisades et découvrir le moyen-orient me fascinerait aussi beaucoup.

Aventure·Enquête·Historique·Jeunesse

Le célèbre catalogue Walker et Dawn de Davide Morosinotto

catalogue walker et dawn

Auteur : Davide Morosinotto

Edition : Ecole des loisirs

Parution : Février 2018

Prix : 18€

Age : Dès 12 ans


Résumé : P’Tit Trois, Eddie, Min et Julie ne pourraient pas être plus différents, et en même temps plus amis. Ils partagent un catalogue de vente par correspondance, trois dollars à dépenser et un grand désir de découvrir le monde. Et quand, au lieu du revolver qu’ils ont commandé arrive une vieille montre qui ne fonctionne même pas, les quatre n’hésitent pas une seconde et partent vers Chicago pour récupérer leur revolver.
Au cours de leur voyage, ils rencontreront des tricheurs professionnels, des flics véreux, des méchants qui semblent gentils et des gentils qui ne le sont pas du tout… un crime non résolu et beaucoup, beaucoup d’argent…

Mon avis : Autant être honnête tout de suite pour une fois c’est la couverture plus que le titre qui m’a tapé dans l’oeil. Elle est sublime et les illustrations et photos de l’intérieure le sont tout autant et apportent un vrai plus à l’histoire.

Ce que j’ai aimé dans ce texte c’est le frisson de l’aventure qui coure dans le roman entier. Ici nous suivons quatre adolescents très jeunes au Etats-Unis au XIXème siècle. Ils ne sont jamais sortis de leur bayou francophone. Mais voilà une histoire incompréhensible leur arrive et bien décidé à récupérer ce qui leur appartient ils vont s’embarquer pour un très long voyage des rives du Mississippi jusqu’à Chicago. Cela va être le voyage de leur vie. Rien ne sera simple et c’est bien ce petit frisson que l’auteur rend si bien dans son livre. On a une aventure avec un grand A et comme eux on ne peut refermer le livre sans difficulté.

Et le moins qu’un puisse dire c’est qu’il va y en avoir des embuches sur leur chemin mais ils grandissent à chaque obstacle ce que j’ai particulièrement apprécié. Leur amitié ressort grandit aussi par chaque évènements. Et puis en plus d’être une aventure à la Tom Sawyer ils y de vrai thèmes forts abordés subrepticement : déjà la multiplicité de langues le long du Mississippi, la ségrégation raciale, les foyers pour orphelins, les débuts du capitalisme, du journalisme d’investigation. Il y a de tout dans ce texte !

Et puis un gros point positif concerne le dernier quart du texte. Là, une vraie enquête avec indices et réflexion arrive sans crier gare. C’est bien mené et ajoute encore plus de suspense et d’action à ce récit déjà bien mouvementé.


Points positifs : Une vraie aventure comme on en lit peu, des personnages attachants qui vont ressortir grandit, un récit à trois voix qui permet d’avoir accès à chaque personnage individuellement et à sa pensée, une enquête passionnante, des thèmes diversifiés et intéressants.

Points négatif : Aucun à vous donner.

Historique·Jeunesse

Fil de fer de Martine Pouchain

fil de fer

Auteure : Martine Pouchain

Edition : Flammarion Jeunesse

Parution : Janvier 2018

Prix : 12€


Résumé : « ─ On est bien, hein ?
─ Oui, on est bien.
Je contemplais les petits nuages paresseux suspendus dans l’azur. Plus rien d’autre n’existait, il n’y avait plus que l’herbe, nous et le ciel. L’éternité. »
C’est la guerre. Gabrielle, surnommée Fil de fer, doit quitter son village pour fuir sur les routes de France avec sa famille. Au cours d’un exode dur et périlleux, Fil de fer rencontre un garçon mystérieux. C’est le coup de foudre. Qui est ce beau jeune homme qui n’a jamais faim ou soif ?

Mon avis : J’ai lu ce roman de la rentrée d’hiver jeunesse un peu par hasard. Habituellement les récits sur la première guerre mondiale ne sont pas ma tasse de thé mais lui m’intriguait. Et je suis ravie de l’avoir lu.

Ce roman est entièrement du point de vue de Fil de fer, une jeune fille, jeune adolescente qui passe son temps à réfléchir à tout, a essayer d’analyser tout ce qui arrive. Elle réfléchit bien trop d’ailleurs. Et bien vite cela va se heurter à la guerre et à son incompréhension.

Par tous ses questionnements incessants fil de fer grandit, elle se découvre. Mais comment grandir sereinement quand on est obligé de partir sur les routes pour fuir les allemands. C’est un des propos de ce roman et c’est superbement amené par l’auteure. Elle nous offre une héroïne proche de nous, réaliste, qui voit tout son quotidien bouleverser et qui a un regard sur le monde très mature pour son âge et en même temps très candide parfois.

Il y a aussi un peu de fantastique dans ce roman et j’avoue que je n’avais pas vu le chose venir, malgré les indices laisser par l’auteure. Quand j’ai compris j’ai eu tellement de peine pour fil de fer et à travers elle pour toutes les victimes de la guerre. C’est assez dur mais sans être volontairement gore et insurmontable. L’auteure montre juste une des réactions possible face à la détresse qu’on ressent dans des situations extrême. C’est très juste. L’ensemble du texte l’est, d’ailleurs.


Points positifs : une héroïne réaliste, des questionnements sur la vie, la guerre très bien amené, une plume délicate et toujours juste, une pointe de fantastique qui nous dit toute l’horreur de la guerre.

Point négatif : Quelques petites longueurs au milieu du texte.

 

Historique

Les rois maudits : le roi de fer de Maurice Druon

les-rois-maudits

Auteur : Maurice Druon

Edition : Le livre de poche

Parution : 1973

Prix :  6,60€

Résumé : « Tous maudits, jusqu’à la treizième génération !  » : telle est la funeste malédiction que le chef des templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage de Philippe le Bel, roi de France. Nous sommes en 1314 et la prophétie va se réaliser: pendant plus d’un demi-siècle, les rois se succèdent sur le trône de France, mais n’y restent jamais bien longtemps. D’intrigues de palais en morts subites, de révolutions dynastiques en guerres meurtrières, c’est la valse des rois maudits… L’avenir de la France se joue pendant ces quelques années noires, période trouble de l’Histoire. Une époque extraordinaire, jamais ennuyeuse, comme romanesque… L’auteur l’a bien compris, lui qui conte les histoires secrètes du royaume et des hommes, de leurs passions comme de leurs faiblesses qui bien souvent bouleversèrent le sort de la France.

Mon avis : J’ai lu ce livre dans le cadre du club de lecture de la librairie alivr’ouvert dont le thème était rois et reines. J’avoue que cela faisait depuis mon entrée en apprentissage à ma librairie que j’avais envie de lire cette série sans que j’ai jamais franchi le pas. Du coup ce club de lecture était l’occasion rêvée.

Nous allons donc à travers plusieurs points de vue, découvrir l’histoire de France au tout début du quatorzième siècle. C’est passionnant et surtout hyper bien documenté. On se sent au moyen-âge. La plume de l’auteur par exemple essaye de rendre le phrasé de l’époque. C’est d’autant plus immersif ! Et cependant c’est d’une fluidité et vraiment simple à lire.

Et au niveau des recherches historiques il n’y a rien à y redire. C’est un roman c’est certain. Mais la majorité des protagonistes de l’intrigue ont réellement existés. Ce qui leur arrive n’est pas fictif. Maurice Druon ne fait que leur donné la parole. Et il le fait bien. Et puis le cadre de vie, les habitudes, les lieux tout cela aussi est vrai. On a donc sous les yeux la vie de différents rangs de personnes au Moyen-âge : des nobles, le roi en tête, à la toute petite noblesse terrienne ou aux banquiers italiens, riches mais mal considéré car « étrangers ». Avec ce livre on est très loin de la version idéalisé du Moyen-âge que certains donne à voir dans les films notamment.

C’était une époque passionnante mais qui subissait des tas de guerres et autres luttes intestines au sein des sphères supérieures par exemple. En ce sens, c’est un peu comme games of thrones mais vrai. D’ailleurs pour ceux qui ne le savent pas cette saga est une des références de G. R. R. Martin. Il s’en est inspiré pour l’aspect politique. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y avait matière pour ça. On découvre à la fois le lien étroit entre le trône anglais et français (liens qui seront entre autres à l’origine de la guerre de cent ans). On découvre aussi l’origine de la chute des templiers. Et bien sûr il y a les luttes des différentes branches de la noblesse pour plus de charges,de titres et de terres.

En bref nous avons une série addictive, ultra documentée mais qui n’assomme pas son lecteur (en plus ils sont tous très courts comme romans) et une plume originale. Je vous les recommande pour en découvrir plus sur le moyen-âge en France.

Stéphanie