Jeunesse·Polar

Trouble vérité de e. lockhart

Trouble-verite

Auteure : e. lockhart

Edition : Gallimard Jeunesse

Parution : Avril 2018

Prix : 15,50€


Résumé : Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillage et de tenues différentes ? Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen ? De Las Vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco, on déroule le fil de l’histoire d’une amitié dangereuse entre une héritière en fuite, orpheline, tricheuse, et une sportive, caméléon social que rien n’arrête. Mais qui est Jule ? Et qui est Imogen ?

Mon avis : Après avoir tant entendu parler de cette auteure pour nous les menteurs j’ai décidé de tester sa nouvelle parution à peine paru. Et honnêtement c’était vraiment bon !

Le gros gros point positif tient selon moi à la construction de son récit. Tout le livre est écrit à l’envers. Je ne m’y attendais pas au début et il m’a fallu quelques pages pour comprendre. Et plutôt que de me déplaire cette déstabilisation va au contraire hyper bien avec l’ambiance fascinante et oppressante de ce roman. Pour l’auteure cela permet de mettre en avant non pas LE secret puisqu’on le connait très vite, mais plutôt le comment tout arrive et le pourquoi ça arrive. J’adore !! C’est un thriller et en même temps tout ce qui fait un thriller habituel est dénoué dès le début. Originalité ! 

Et puis les personnages sont vraiment captivants. Chacun même les plus infimes ont une vraies personnalité. Ils sont palpables et vrais. Ils participent tous à la décision de Luce. Et on va comprendre comment un petit évènement peux en entrainer un autre et arriver à un drame. C’est tout simplement palpitant.

Luce quant à elle est incroyable. Je ne me suis pas sentie proche d’elle et tant mieux ! Mais alors qu’elle nuance dans sa psychologie ! On assiste impuissant à la création d’une anti-héroïne dans toute sa splendeur. C’est à la fois excitant et écoeurant en même temps. Là encore avoir uniquement son point de vue à elle, la « méchante » c’était super sympa.

Bref un excellent roman, court, original, percutant par sa psychologie et haletant. 


Points positifs : fluidité de l’écriture, construction à l’envers originale, des personnages hyper-réaliste, invite à nous poser pas mal de question sur nos rapports à nos amis, une anti-héroïne glaçante mais terriblement attachante en même temps.

Point négatif : Une fin qui m’a semblait un peu abrupte. J’aurais adoré un épilogue !

 

Fantastique·Historique·Humour

Un monde après l’autre tome 1 de Jodi Taylor

Les-Chroniques-de-St-Mary-s-tome-1-Un-monde-apres-l-autre

Auteure : Jodi Taylor

Edition : HC éditions

Parution : Février 2018

Prix : 14,50€


Résumé : À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils  » étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire « . En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.
Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

 

Mon avis : Un mot très court pour m’excuser de ces longues semaines d’absences. Au boulot ce n’est pas la joie et cela a réussi à contaminer tout le reste que ce soit mon envie de lire, qui en a sérieusement pâtit, mais aussi mon envie de bloguer, d’aller au cinéma… Mais j’ai décidé de me bouger et j’espère très vite réussir à rattraper mon retard sur mes livres marquants.

Je recommence avec ce livre qui m’a particulièrement plu. Imaginez le pouvoir de voyager dans le temps, d’aller voir les faits que l’on apprend en classe mais en direct ! Pour une historienne comme moi (enfin juste licenciée d’histoire ^^) ce serait le rêve. D’ailleurs j’ai déjà rêvé de cela plus d’une fois.

Ici les voyages dans le temps sont l’apanage des historiens et ont un but scientifiques, renseigner les chercheurs sur une période de manière ultra précise. Et ce que j’ai aimé c’est que d’emblée l’auteure montre qu’il y a des règles ultra strictes, des recherches à faire en amont… Ces machines à voyager dans le temps ne doivent pas servir à réécrire le passé ! Tout y est codifié mais nous on apprend cela petit à petit en même temps que Max notre héroïne qui vient juste de se faire embaucher et qui est une bleue comme nous.

Les voyages dans le temps sont nombreux ce que j’ai particulièrement aimé. En même temps c’était un peu le but mais au moins c’est respecté à la lettre. Et puis évidemment aucun ne se passe comme prévu donc accrochez-vous parce que de l’action il va y en avoir à foison. Et puis le danger ne vient finalement pas forcément du passé 😉

Et puis les personnages ! Non mais alors là gros coup de coeur pour l’héroïne. Elle est tellement diplômé et en même temps tellement spontanée, avec un franc-parler de fou et terriblement maladroite. En bref je l’ai aimé et j’ai plusieurs fois éclater de rire en lisant le livre. Et ce n’est pas si courant ! Quant à tous les autres personnages le fait de les voir évoluer sur plusieurs années durant le livre nous les rend facilement attachants.

Un petit bémol parfois les voyages dans le temps ne sont pas assez fouillés historiquement parlant (enfin pour moi qui ai une formation là-dedans donc j’ai des attentes assez élevées aussi faut dire). On voit qu’il y a des règles comme j’ai dis, que les historiens bossent avant de partir mais finalement une fois sur place on a plus de l’action et les ressenti de Max que des informations historiques. Un peu plus ne m’auraient pas dérangés.


 

Points positifs : fluidité dans l’écriture, le thème du voyage dans le temps est traité avec réalisme et cohérence, une bande d’historiens complètement barré à l’humour douteux, des réparties cinglantes de Max à mourir de rire, du suspense et des péripéties très nombreuses et surtout un fil rouge qui apparait et donne très envie de lire la suite.

Point négatif : des descriptions historiques peut-être un peu trop superficielle à mon goût.


 

Citation : « — Et enfin, Mme Partridge m’a demandé d’évoquer un problème concernant vos formulaires, a annoncé le Dr Bairstow à la fin de son briefing. (…)
 Notamment le formulaire concernant la mise à jour de vos informations personnelles… Monsieur Sussman : vous n’êtes pas un chevalier Jedi. Merci de modifier les informations de la partie III concernant la religion. Idem pour M. Markham, M. Peterson, Mlle Maxwell, M. Dieter et Mlle Black.
» Mademoiselle Maxwell, catégorie 5. Vous ne mesurez pas 1 mètre 70, et cela ne changera jamais. Acceptez-le et corrigez votre formulaire.
» Monsieur Markham, la catégorie « Sexe » n’est pas une invitation. Merci de modifier votre réponse et de vous excuser auprès de Mme Partridge.
» Monsieur Dieter, les idées que vous développez dans la catégorie « Autres intérêts » sont physiquement impossibles et, dans la majeure partie du monde civilisé, illégales. Vous vous exposez également à des risques de poursuites judiciaires pour détournement de biens publics. Merci de modifier cette partie.
» Mademoiselle Black, le mot « opprimé » s’écrit avec deux p et « minorité » un seul n. Vous ne faites partie d’aucun des deux. Supprimez. »


Ai-je réussi à vous donner envie de vous lancer dans ce roman ? Est-ce que vous aimeriez voyager dans le temps ? Y a t-il une ou des périodes qui vous plairaient particulièrement ?

Moi j’avoue que ce serait l’antiquité romaine avec notamment Jules César, ou bien la renaissance italienne à Florence pouvoir rencontrer Laurent le Magnifique et De Vinci, l’époque des croisades et découvrir le moyen-orient me fascinerait aussi beaucoup.