Littérature étrangère

Le secret de la manufacture de chaussettes inusables, Annie Barrows

secret manufacture

Auteur : Annie Barrows

Edition : Nil puis 10/18

Parution : 2015 puis 2016

Prix : 9,10€ en poche

Résumé : Été 1938. Layla Beck, jeune citadine fortunée, refuse le riche parti que son père lui a choisi et se voit contrainte, pour la première fois de sa vie, de travailler. Recrutée au sein d’une agence gouvernementale, elle se rend à Macedonia pour y écrire un livre de commande sur cette petite ville. L’été s’annonce mortellement ennuyeux. Mais elle tombe vite sous le charme des excentriques désargentés chez lesquels elle réside, les Romeyn. Autrefois propriétaire de la manufacture, cette famille a une histoire intimement liée à celle de la ville. De soupçons en révélations, Layla va changer à jamais l’existence des membres de cette communauté, et mettre au jour vérités enfouies et blessures mal cicatrisées.

Mon avis : Ayant adoré le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates dont Annie Barrows était l’une des auteurs j’avais hâte de lire celui-ci. Certes ce n’est pas au même endroit ni tout à fait à la même période mais l’histoire m’intriguait particulièrement. Et ma lecture a été étrange. J’ai eu beaucoup de mal au début puis la seconde moitié m’a littéralement transportée. Je dirais donc que c’était une bonne lecture et je suis ravie de l’avoir lue.

Nous suivons plusieurs personnages dans cette histoire Layla notamment une jeune femme issue d’un milieu très aisée qui va s’éloigner de ses cercles habituels et être confronté à la réalité de la grande dépression américaines des années 30. Et c’est chouette car elle arrive pleine de naïveté, une pointe de condescendance mais surtout beaucoup de maladresse dans ce nouvel univers. Elle se met à notre niveau et nous ne sommes pas trop dépayser du coup.  Elle va sortir grandit de tout ce qu’elle voit et de ce qu’elle fait. C’était passionnant. Quant aux Romeyn, le clan entier est incroyable. Tant de secrets de famille, de mal-être parfois et surtout une famille soudée qui s’aime et se bat ensemble c’est beau. J’ai particulièrement aimé suivre cela des yeux d’une des enfants (dont j’ai oublié le prénom désolé ^^).

La seule chose qui m’a dérangé c’est le rythme de l’histoire. Son intrigue est selon moi un peu mal dosée. Le début est très, en fait trop lent. Je pense qu’il aurait fallu couper une bonne centaine de pages qui ont alourdi le roman sans forcément développer les personnages ou sans épaissir le mystère. C’était juste de trop. Et la seconde moitié est un pur condensé de révélations, de tensions. On s’immerge beaucoup plus facilement dans cette partie et c’est hyper bien fait. Cela aurait mérité d’être là dès le début car de bonne lecture cela devait un coup de coeur tout simplement.

En tout cas cette histoire de famille est d’une beauté et d’une richesse incroyable. A lire !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le secret de la manufacture de chaussettes inusables, Annie Barrows »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s