Non classé

Le fantôme et Mrs Muir, R. A. Dick

le-fantome-et-mrs-muir

Auteur : R.A Dick

Edition : Libretto

Parution : 1945

Prix : 8,70 euro

Résumé : Au début des années 1900, en Angleterre, une jeune et belle veuve, Lucy Muir, décide de louer un cottage dans la station balnéaire de Whitecliff où elle s’installe avec fils, sa fille et sa fidèle servante, Martha, afin d’échapper à sa belle-famille.
Dès le premier soir, elle surprend l’apparition du fantôme de l’ancien propriétaire, un capitaine de marine du nom de Daniel Gregg. Se noue alors entre eux une relation d’abord amicale, à peine troublée par quelques bouderies…

Mon avis : Ce livre a été une totale découverte pour moi, dans le sens où étant assez ancien je n’en avais pourtant jamais entendu parler ni sur la blogo ni ailleurs. Je suis donc vraiment ravie d’être aller me promener un jour à Gibert Jospeh et de l’avoir vu sur une table. Après recherche j’ai vu qu’il avait beaucoup de succès en Angleterre et qu’il y avait eu un film dessus (que je regarderais avec joie). Et puis j’avoue qu’une histoire de type Jane Austen avec un fantôme ça m’intriguait beaucoup. Bref je l’ai pris et j’ai très bien fait.

Ce roman est porté par une écriture vivante et gracieuse. Les mots coulent tout seul et nous emporte avec délicatesse dans l’histoire. C’est vraiment très bien écrit et très lisible. C’est une belle plume tout simplement. Mais qui ne manque pas de rendre avec justesse les différents phrasés de nos protagonistes. Ainsi Mrs Muir est cultivée et bien élevée donc lorsqu’elle parle on a une langue déliée, claire et belle. Avec Daniel Cregg par contre on a le langage de l’homme d’action militaire et marin. Il était capitaine donc avait un bon niveau de langage mais il n’est jamais avare d’insultes à la capitaine Haddock. Les mille tonnerre gronde souvent dans la maison et c’est vraiment drôle.

L’histoire de cette Mrs Muir ensuite est le genre de récit qui reste simple et efficace. On va avoir droit au destin de cette jeune femme, jeune veuve jusqu’à la vieillesse. C’est un récit du quotidien. En ce sens il n’y a pas de péripéties à chaque pages. Mais c’est très proche de Jane Austen notamment dans les portraits parfois très critiques et ironiques de l’entourage de cette jeune veuve qui décide enfin de prendre sa vie en main et de faire ce qu’elle veut. A 34 ans cette jeune femme s’aperçoit qu’elle a passer toute sa vie d’épouse sous la coupe de sa belle-famille. Dès lors nous la allons suivre dans ce qui va être sa renaissance. C’est captivant mine de rien. Comme Jane Austen on reste captiver par Mrs Muir et les choix qu’elle fait. Et puis elle est tellement douce et forte en même temps, avec parfois de superbes réparties digne d’une héroïne badass ^^. J’ai d’ailleurs aimé les quelques critiques envers la misogynie de la situations des femmes en 1900 date du roman mais aussi en 1945 date où l’auteure publie (sachant que les femmes n’avait obtenue le droit de vote en Angleterre qu’un an avant en 1944). Sinon concernant l’histoire l’amitié qui se noue entre l’héroïne et le fantôme Daniel Cregg est aussi un vrai point positif. L’histoire se déroulant sur plusieurs dizaines d’années leur amitié évolue, connaît des hauts des bas. mais surtout ce fantôme est celui qui connait le mieux Mrs Muir, qui l’aide à prendre le contrôle de sa vie, à oser être elle-même. C’est une relation saine et tellement belle à suivre.

Au final, ce court roman de 195 pages est une vraie petite merveille à découvrir d’urgence voilà !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le fantôme et Mrs Muir, R. A. Dick »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s